LA PETITE BOUTARGUE CASHER AFFINÉE À LA BOUKHA (ALCOOL DE FIGUES)

€17,00

đŸ‡«đŸ‡· La Boutargue Casher Badatz Bet Yossef 100% made in France. Cette version exclusive crĂ©Ă©e par Elodie Bar est affinĂ©e à la Boukha, un alcool de figue. Avec ses notes de figues sĂ©chĂ©es, elle vous transportera directement en Provence en pleine saison estivale. IdĂ©al Ă  associer avec de la burrata, avec de la figue, ou sur un hummus. Elue meilleure boutargue du monde en 2018 ! Ce produit d'exception ultra riche en Omega 3 est consommĂ© depuis l'AntiquitĂ© aux 4 coins de la planĂšte ! La boutargue est un produit 100% naturel et artisanal : des oeufs de mulet sauvage sĂ©chĂ©s et pressĂ©s, entourĂ©s d'une couche de cire alimentaire pour la conservation et mis sous vide.

Comment la consommer ? AprÚs avoir Îté la cire, on la tranche finement avec un couteau bien aiguisé ou on la consomme comme un parmesan sur des toasts en apéritif, mais aussi sur des pùtes, dans des risottos, sur un blini avec de la crÚme fraiche, de la burratta... 

Le saviez-vous ? Poutargue ou boutargue ? Les puristes l'appelleront "boutargue", car en langue arabe-égyptienne le "p" se prononce "b". Dans le sud de la France, on penchera plutÎt pour "poutargue". 

Poids : environ 100 g

IngrĂ©dients : ƒufs de mulets sauvages, sel de mer non traitĂ©, cire d'enrobage enrichie en cire d'abeille. Zone de pĂȘche FAO34. 

À conserver au rĂ©frigĂ©rateur. AprĂšs ouverture, elle peut se conserver une quinzaine de jours dans une boite hermĂ©tique. Éviter d’utiliser de l’aluminium. Pour des raisons gustatives, la boutargue ne doit pas ĂȘtre consommĂ©e trop froide, il n'est donc pas recommandĂ© de la garder au congĂ©lateur ou Ă  des tempĂ©ratures infĂ©rieures Ă  0°C.

A propos de So'Boutargue. C'est en IsraĂ«l quand elle attend son 2Ăšme enfant qu'Elodie Bar, la fondatrice, a des envies folles de boutargue et trouve par hasard sur le port de pĂȘche d'Ashdod des poches d'oeufs de mulet ! Elle demande aussitĂŽt la recette de la boutargue Ă  son pĂšre GĂ©rard. Elle profite de son odorat de femme enceinte pour imaginer une collection de fabuleuse boutargues et, "frustrĂ©e" de ne pas pouvoir se faire un petit shot de Boukha pendant sa grossesse, lui vient l’idĂ©e folle d’affiner les boutargues dans des eaux de vie comme le Pastis, le Whisky ou la Boukha. AprĂšs la naissance de sa fille, poussĂ©e par son pĂšre et ses amis, elle abandonne son mĂ©tier dans la banque et lance en 2007 la marque So'Boutargue avec son pĂšre.